Se déguiser, ce n’est pas seulement pour Mardi Gras ou Halloween ! Une journée de pluie peut être une occasion de sortir la malle des déguisements…

De quoi est-elle remplie ?

De récup bien entendu ! Pas de budget pour acheter de supers costumes, on s’en fiche et les enfants aussi, on a pleins de trésors dans nos placards !

  • jupe, t-shirt, chemise,…
  • chapeaux, casquettes, bonnets
  • foulards, écharpes, gants
  • lunettes de soleil, perruques,…
  • sac à mains, sac à dos, portefeuille, montre
  • anciens costumes de Carnaval
  • chaussures (d’adultes ou d’enfants), bottes…

Bref, il est possible de trouver pleins de choses pour remplir cette malle, le tout est d’avoir un matériel varié, dont le contenu change et s’enrichit régulièrement, en quantité suffisante et qui soit accessible et adapté aux enfants.

Etant en micro-crèche, nous proposons cette activité à tout âge, mais c’est vers 18 mois que les enfants commencent à s’y intéresser réellement.

Avec un chapeau, des lunettes, ils sont si mignons…

Mais les déguisements ont-ils un intérêt pour les enfants ?

L’autonomie

Le premier est celui de l’autonomie, d’apprendre à s’habiller et se déshabiller seul ; l’adulte sera là pour l’encourage et l’accompagner. De plus en s’habillant et en se regardant dans le miroir (oui, le miroir est super important pour cette activité !), il découvrira et approfondira son schéma corporel.

Le jeu symbolique

Un autre intérêt est le jeu de rôle qu’offre les déguisements. Il s’agit en effet d’un jeu symbolique, d’imitation qui va développer l’imaginaire. Au début, il peut s’agir du plaisir de mettre un chapeau ou des lunettes tout simplement, puis de jouer à mettre un papa ou une maman et enfin vers 3-4 ans apparaissent les personnages d’aventure, de dessin-animé… Les déguisements permettent de rêver, de se mettre à la place de l’autre, de prendre un rôle. Certains verront leur  timidité disparaître et s’exprimeront plus librement.

Mais il faut faire attention, les enfants peuvent vivre le déguisement de manière différente : si pour certains ce sera un jeu, d’autres pourront être troublés de se « transformer » ainsi. C’est pourquoi il ne faut jamais les forcer, toujours avoir leur accord, et les laisser découvrir. Certains mettront plusieurs « séances » à essayer un vêtement, il est important de respecter ce temps. Le miroir est nécessaire pour que l’enfant appréhende son image et comprenne parfois la réaction des adultes. Nous sommes là pour les accompagner, nous déguiser nous-mêmes, ne jamais se moquer, les encourager et faire de jolies photos souvenirs 😉 !

C’est une activité récurrente à la crèche, ils sont très demandeurs, elle peut se continuer par un atelier maquillage…

LAISSER UN COMMENTAIRE