Il y a presqu’un an j’ai mis en place dans la crèche des images qui servent de repères aux enfants.

Notre projet pédagogique étant basé sur l’accès à l’autonomie, il fallait trouver un moyen simple de rendre les enfants autonomes notamment avec leurs affaires (habits, changes, lit…).

Comme cela se fait beaucoup dans les crèches et les écoles maternelles, j’ai proposé que chaque enfant est un symbole, une image… qu’il retrouve dans les différents lieux de la crèche afin d’identifier ses affaires et pouvoir être plus indépendant.

En équipe nous avons choisi d’utiliser des illustrations simples d’animaux, mais il est tout a fait possible de prendre des symboles, des photos, des fruits, des couleurs… Chaque enfant a choisi un animal parmi une grande liste de propositions. Pour certains, c’était une évidence, pour d’autres il y a eu plus d’hésitations ! La question s’est posée pour les plus petits, est-ce que nous devions leur attribuer une image ? Nous avons choisi de proposer aux parents de déterminer une image pour leur enfant. Il était important pour nous que tous aient un symbole puisque les enfants connaissent le symbole des autres, s’y réfèrent, vont ranger les affaires d’un copain grâce à ce repère.

De plus, il était hors de question pour nous de choisir pour les enfants afin qu’il n’y ait aucune identification (Jules le vrai petit singe ! Lola gracieuse comme un papillon… bref pas de ça!), et que les animaux ne soient pas des personnages de dessins animés ou autre. Nous avons essayer d’étoffer notre liste dans le but de faire découvrir certains animaux aux enfants et qu’on ne reste pas seulement dans les animaux de la ferme ou de la savane ! Bien évidemment si les parents souhaitaient un animal qui n’était pas dans la liste rien de bien compliqué avec Google images !

Une fois tout ça prêt et plastifié (notamment pour les plus utilisées), je leur ai installé à tous leurs images et de préférence avec eux toujours pour qu’ils en saisissent le sens. Ils retrouvent maintenant leur symbole sur :

image repères boîtes

 

  • leur porte-manteau
  • leur casier à chaussures/chaussons
  • leur panière où sont rangées leur couches, affaires de changes…
  • leur lit et sac à pyjama pour les plus grands

J’ai choisi de laisser les étiquettes avec leur nom à côté qui étaient déjà présentes, d’une part pour les adultes (parents, professionnelles, grand-parents…même si on finit par connaître rapidement les symboles de tous les enfants) ; mais également pour les enfants. En effet, c’est seulement à la maternelle où l’enfant va reconnaître petit à petit son prénom écrit sans référence à sa photo ou symbole, mais les plus grands de la crèche s’intéressent parfois déjà aux lettres de leur prénom, aux formes sans forcément les nommer (« j’ai un petit prénom », « moi j’ai deux ronds et toi un »…).

Un vrai succès puisque matin et soir j’entend les enfants nommer les animaux et surtout à qui ils appartiennent… et une vraie autonomie s’est installée que ce soit pour ranger leurs affaires, trouver leur lit, leurs couches…

LAISSER UN COMMENTAIRE